Skip to main content

Camino de Santiago


http://www.portugalete.org/gestor_localweb/RecursosWeb/DOCUMENTOS/1/5_3369_1.pdf

 CHEMIN DE SANTIAGO, CHEMIN DU NORD OU DE CÔTE

    1  A (IRUN - SAN SEBASTIAN (sud) 52,5 km)
    2  B (IRUN - SAN SEBASTIAN (du nord) 26 km)
    2  SAN SEBASTIAN ZARAUTZ 22,1 km
    3  ZARAUTZ DEBA 25,5 km
    4  DEBA CENARRUZA 29,5 km
    5  CENARRUZA GERNIKA 18,7 km
    6  GERNIKA LARRABETZU 18,5 km
    7  LARRABETZU BILBAO 17 km
    8  BILBAO PORTUGALETE 20,5 km
    9  A PORTUGALETE CASTRO (carretera) 27 km
    9  B MUSKIZ CASTRO (camino) 23,5 km
  10  CASTRO-URDIALES LAREDO 36 km
  11  A LAREDO GÜEÑES 26 km 
  11  B LAREDO NOJA 21,3 km
  12  A GUEÑES SANTANDER 14,5 km
  12  B LATAS SANTANDER 45,5 km
  13  SANTANDER SANTILLANA DEL MAR 40,3 km 
  14  SANTANDER S.V. DE LA BARQUERA 33,4 km
  15  S.VICENTE LLANES 38,6 km
  16  LLANES S.ESTEBAN 32,8 km
  17  S. ESTEBAN SEBRAYO 28,4 km
  18  SEBRAYO GIJÓN 28,6 km
  19  GIJÓN AVILÉS 22,2 km
  20  AVILÉS SOTO DE LUIÑA 36,5 km
  21  SORO DE LUIÑA CADAVEDO 20,6 km
  22  CADAVEDO LUARCA 16,4 km
  23  LUARCA LA CARIDAD 27,9 km
  24  LA CARIDAD RIBADEO 21,6 km
  25  RIBADEO LOURENZÁ 29,4 km
  26  LORENZÁ ABADÍN 25 km
  27  ABADÍN VILALBA 20 km
  28  VILALBA BAAMONDE 20,9 km
  29  BAAMONDE SOBRADO 40 km
  30  SOBRADO ARZÚA 22,4 km
  31  ARZÚA MONTE DEL GOZO 35,1 km
  32  MONTE DEL GOZO SANTIAGO DE COMPOSTELA


Itinéraire.VILLAVICIOSA-AVILÉS

    1  SEBRAYO VEGA DE SARIEGO 23,1 km.
    2  VEGA DE SARIEGO OVIEDO 25,1 km.
    3  OVIEDO AVILÉS 29,5 km.

Route primitive ou de l'intérieur

    1  OVIEDO GRADO 21,5 km.
    2  GRADO SALAS 21,4 km.
    3  SALAS TINEO 18,9 km.
    4  TINEO POLA DE ALLANDE 25,3 km.
    5  POLA DE ALLANDE LA MESA 19,9 km.
    6  LA MESA GRANDAS 15 km.
    7  GRANDAS A PONSAGRADA 25,9 km.
    8  A PONSAGRADA CÁDAVO BALEIRA 24,6 km.
    9  CÁDAVO BALEIRA LUGO 30,8 km.
  10  LUGO S. RAMÓN DE RETORTA 19,8 km.
  11  S. RAMÓN DE RETORTA MELIDE 30,7 km.
  12  MELIDE ARZÚA 14 km.

 

La route jacobéenne du Chemin du Nord parcourt la corniche cantabrique d’Irún à Saint Jacques de Compostelle.

 

Dans les Asturies, il se divise en deux branches : Le Chemin de la Côte et le Chemin Primitif. Ce fut une des routes les plus actives durant les premières années de pèlerinage. Des hôpitaux de pèlerins et des monastères en sont encore le témoignage, ainsi que la documentation qui témoigne du passage de pèlerins au Xe siècle. Les raisons d’effectuer le pèlerinage furent variées. Les plus habituelles étaient la dévotion, la recherche du pardon des péchés, l'accomplissement d'un vœu ou la guérison de maladies.

 

La massification et la consolidation de la sécurité sur la route servirent pour que s’unissent au Chemin des milliers de commerçants ou de chevaliers qui utilisaient le pèlerinage pour satisfaire leur curiosité de connaître des gens et des terres étranges. Le Chemin du Nord, est intimement uni à la mer Cantabrique. Des milliers de chrétiens pélerinaient à Saint Jacques en bateau, en arrêtant dans les divers ports de la côte cantabrique, où sont restées des traces du passage des pèlerins. À partir du XVIe siècle, les guerres de religion et le peu d’attention que portaient les Rois espagnols au Chemin de Saint Jacques le mènent à la décadence.

 

Pendant presque un demi-millénaire le pèlerinage à Saint Jacques entre en léthargie jusqu'à ce qu'il resurgisse avec force à la fin du XXe. La déclaration du Chemin français comme Patrimoine de l'Humanité en 1985, l'apparition d’associations et de confréries et le soutien de l'Église, ainsi que des administrations Publiques, fait pencher plateau de la balance à faveur du Chemin Santiago. Le pèlerinage se massifie et il se transforme aussi en route touristique.

 

Face à cette impulsion inhabituelle, l'Église, les associations et les Administrations Publiques décident de favoriser aussi le pèlerinage par les autres routes. Le Chemin du Nord formé par le Chemin de la Côte et le Chemin Primitif, apparaît aujourd'hui comme une importante alternative pour ceux qui connaissent déjà le Chemin français, ou ceux qui souhaitent éviter la massification et la chaleur brûlante de l'été en Castille, orné d’un paysage plus vert et d’un relief varié. La présence de la Ville de Portugalete sur le Chemin de la Côte dans le pèlerinage vers Saint Jacques est constatée par une source jacobéenne directe. Il s'agit de l'Évêque arménien Martyr d'Arzendjan, qui, en 1494, a effectué le voyage aller-retour par cette route côtière et à son retour a logé dans « la grande ville de Portugalete ».

 

En outre, dans la basilique de Santa María, nous pouvons voir plusieurs signes de cette présence. Dans la chapelle de Saint Jacques est remarquable le petit autel dédié à Saint Jacques Matamoros lors de la bataille de Clavijo. Patron de nombreux lieux d'Espagne.

 

 

CREDENCIAL

Document qui accrédite le porteur de la condition de pèlerin. Il peut être reçu dans les associations, confréries, et refuges délégations de l'Archevêché de Saint jacques. La credencial (lettre de créances) doit être estampillée, datée et signée une à deux fois par jour, pour démontrer qu'on réalise le pèlerinage. Elle est nécessaire pour solliciter un logement comme pèlerin dans les pensions et les refuges.

 

COMPOSTELA

C'est un document du Cabildo Catedralicio de Saint Jacques qui certifie que l’on a effectué la pérégrination dans l’esprit chrétien. Pour l'obtenir, on doit montrer la credencial avec ses cachets et dates au fil du Chemin. La condition minimale est d'arriver à Saint Jacques après avoir effectué les cent derniers kilomètres en marchant ou deux cents en bicyclette.

 

ANNÉE JACOBÉENNE

C’est celle où la fête de Saint Jacques, 25 juillet, coïncide avec un dimanche. L'Église catholique décrète que, durant l’Année Sainte et sous certaines conditions, on peut parvenir à l'Indulgence Plénière (le pardon de tous les péchés, mortels y compris). 1999 et 2004 furent Années Saintes. La prochaine sera 2021.

 

L’Auberge Municipale du Pèlerin est située dans Centre Sportif Zubi-Alde. Entrée Rue Pedro Heredia

 

L’auberge a une capacité de 30 lits et est ouverte du 1er juin au 31 septembre.

 

Le parcours à travers la Ville est signalisé depuis la sortie de la municipalité de Sestao jusqu'à la sortie de la municipalité de Portugalete. Reliant le bide-gorri qui (après 13 Km) termine dans l'étape suivante, de la commune de Muskiz (Pobeña).

 

L'étape suivante du Chemin du nord entre dans la Communauté Autonome de Cantabrie Pour davantage d'information sur le chemin de Saint Jacques de la Côte, veuillez visiter l'adresse web suivante: www.jacobeo.net